Charte documentaire (mise à jour 2015)

_

MISSIONS, CONTEXTE


Riche d’une collection de 1,4 millions de documents, dont 550 000 monographies et 6 772 titres de périodiques, la bibliothèque de l'INHA constitue une collection de référence pour l'histoire de l’art, ayant pour mission nationale de rassembler de manière aussi exhaustive que possible la documentation afférente à cette discipline. 

 

Si son fondateur, Jacques Doucet, pouvait avoir pour ambition de rassembler des collections sur « l’art de tous les temps et de tous les pays », une telle visée ne semble plus de mise aujourd’hui : le nombre exponentiel de publications et de supports implique des choix ; la bibliothèque est ancrée dans un réseau documentaire qui incite à la recherche de complémentarités à Paris et en Ile-de-France.

 

Outre les bibliothèques dont l’activité est en partie ou totalement dédiée à l’art (bibliothèque de l’École nationale supérieure des beaux-arts pour l'architecture, Bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou pour l’art contemporain, médiathèque du Musée du Quai Branly pour les arts premiers, les arts traditionnels et populaires d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Océanie, bibliothèque des Arts décoratifs, médiathèque de la Cité du patrimoine et de l’architecture, bibliothèque de la Maison René-Ginouvès en archéologie, etc.), la bibliothèque de l'INHA doit également prévoir le développement de ses collections dans le cadre du quadrilatère Richelieu et partant, en cohérence et complémentarité avec les ressources documentaires des institutions voisines : départements spécialisés de la BNF, Bibliothèque de l’Ecole Nationale des Chartes, Institut National du Patrimoine, Centre Gernet-Glotz.

 

Au-delà de ce premier cercle, il convient également de mentionner la bibliothèque de la Sorbonne pour les sources de l’histoire de l’art et les sciences de l’antiquité, ainsi que la bibliothèque Mazarine pour l’histoire locale, sans oublier la richesse des bibliothèques spécialisées sur tout le territoire.

 

Bibliothèque spécialisée « généraliste », accessible aux chercheurs et aux étudiants en archéologie et histoire de l’art à partir du master, aux conservateurs des musées, aux professionnels de l’art et, au-delà, à tous les amateurs d’histoire de l’art, la bibliothèque de l'INHA collecte des documents de niveau recherche sur tous supports, en privilégiant les approches rétrospectives.


Typologie des niveaux d’acquisition

La bibliothèque de l'INHA constitue des collections selon quatre niveaux de complétude, du moins exhaustif (niveau 1) au plus exhaustif (niveau 4). 

 

Niveau Caractéristiques
1 : niveau minimal d'information Collection limitée d'ouvrages généraux, intégrant des monographies de référence. Pas ou peu d'acquisitions en langues étrangères
2 : niveau enseignement Collection adaptée à un deuxième cycle universitaire, incluant des ouvrages de référence généraux et spécialisés
3 : niveau recherche Collection qui comprend l'essentiel des publications nécessaires aux doctorants
4 : niveau référence Collection qui se veut exhaustive et constitue un fonds de référence au niveau national et international


 

DOMAINES D’ACQUISITION, AXES PRINCIPAUX

 

Théorie des représentations, philosophie de l’art, esthétique (niveau 2)

 

Cette thématique, qui regroupe des textes de philosophie antique et classique jusqu’à des ouvrages théoriques contemporains, est alimentée en lien avec les disciplines connexes de l’histoire de l’art (anthropologie, ethnologie, sémiologie, linguistique, psychanalyse, religion, mythologie, sociologie). La question des représentations et de l’anthropologie de l’image, dans une perspective transculturelle, y est traitée, de même que les relations entre histoire de l’art et études coloniales ou post-coloniales, études de genre, etc. Les ouvrages pointus dans le domaine de l'esthétique ne sont pas acquis. Ses langues d'acquisition sont en priorité le français et l'anglais.

 

Histoire du goût (niveau 3)

 

Cette thématique correspond à un axe de recherche consacré aux acteurs du marché de l’art, amateurs, collectionneurs, experts, marchands, aux évolutions du goût, à la fortune critique d'artistes ou de mouvements artistiques, à l’histoire de la présentation matérielle des œuvres. Ce volet implique de développer les fonds concernant le marché et l’économie de l’art, l’anthropologie et la sociologie de l’art et de la culture, les études sur la critique d’art et l’histoire des collections et des ventes. Les catalogues de collections permanentes, institutionnelles ou privées, sont systématiquement acquis, sauf en cas de redondance, de même que les études portant sur l'histoire des salons et des biennales.

 

Les catalogues de vente sont également une source fondamentale de l’histoire du goût et l’alimentation d’une collection imprimée reste pertinente malgré la multiplication des ressources en ligne, non pérennes. Tout en collectant les catalogues de vente français obtenus par don, la bibliothèque de l'INHA centre sa politique d'acquisitions sur les catalogues de vente étrangers, en complémentarité avec la Bibliothèque nationale de France.

 

Musées, muséographie, muséologie  (niveau 4)

 

En lien direct avec l’histoire du goût, les catalogues de musées correspondent à un axe important de développement des collections. Une attention particulière est en outre accordée à l’histoire et à l’actualité des musées non occidentaux, tout au moins pour leurs collections permanentes. Sont également acquises les publications générales sur la muséologie et l'organisation d'expositions, en langues française et anglaise.

 

Artistes (niveau 4)

 

La bibliothèque de l'INHA collecte en priorité les catalogues raisonnés et catalogues rétrospectifs, les catalogues d’exposition, les monographies historiques et critiques, les écrits d’artistes. L’exhaustivité n’est pas recherchée pour les artistes ayant fait l’objet d’un très grand nombre de publications, sauf si la publication présente un caractère particulièrement original. Si la force de la collection réside dans les publications sur les artistes occidentaux, la bibliothèque propose aussi les ouvrages les plus significatifs sur les artistes représentatifs des autres aires culturelles, en particulier lorsqu’il s’agit de catalogues de grandes expositions.

 

En ce qui concerne l'art contemporain, ne sont pas acquises les publications redondantes par rapport aux sites web et celles ne comportant que peu de textes. Sont privilégiés les ouvrages édités par les grands musées et galeries, de même que les ouvrages de synthèse.

 

Peinture (niveau 4)

 

Sont acquises en priorité les publications portant sur les périodes allant de la Renaissance au début du vingtième siècle. Les pays à privilégier sont la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Allemagne et l'Espagne. La question de l'iconographie religieuse dans la peinture est particulièrement suivie.

 

Sculpture (niveau 4)

 

La bibliothèque de l'INHA vise à l'exhaustivité en ce qui concerne la sculpture et acquiert dans toutes les langues et toutes périodes confondues.

 

Arts graphiques (niveau 3)

 

Domaine d'excellence, en particulier pour les ouvrages concernant l'art de la caricature, les affiches, l'illustration, et les approches historiques ou le collectionnisme.

 

Photographie (niveau 3)

 

La bibliothèque de l'INHA ne fait pas d’acquisitions sur les techniques photographiques, l’étude du matériel ou des produits chimiques.
La bibliothèque développe un fonds de monographies synthétiques sur l’histoire de la photographie et collecte plus spécifiquement les documents qui traitent du rapport de la photographie avec les autres arts, notamment dans le cas d’artistes utilisant plusieurs techniques. Les catalogues des grands musées sont acquis en priorité. 

 

Cinéma (niveau 1)

 

La bibliothèque de l'INHA développe un fonds de premier niveau sur le cinéma, en proposant les outils de référence principaux, des monographies synthétiques sur l’histoire du cinéma, des études sur les décors cinématographiques ou la scénographie. Les langues d'acquisition privilégiées sont le français et l'anglais.

 

Arts du spectacle (niveau 1)

 

Le département des Arts du spectacle de la BnF possédant une très riche collection sur la thématique des arts du spectacle, la bibliothèque de l'INHA collecte des documents traitant principalement de l’iconographie théâtrale, de l’histoire des décors ou des costumes, de la scénographie. Sont exclues des acquisitions : les pièces de théâtre, les études sur les metteurs en scène et les acteurs.

 

Arts décoratifs (niveau 4)

 

La bibliothèque du musée des Arts décoratifs et la bibliothèque Forney possèdent des fonds patrimoniaux et courants de référence dans le domaine des arts décoratifs, essentiellement en langue française. La bibliothèque de l'INHA collecte en particulier les publications sur le thème des vitraux, de la céramique, de la décoration intérieure, du design. Les études synthétiques et historiques sont retenues en priorité.

 

Architecture (niveau 3)

 

Les études sur l'histoire de l'architecture et sa dimension patrimoniale sont collectées en priorité, contrairement à celles sur la théorie de l'architecture. Certaines thématiques sont privilégiées : décoration architecturale, architecture religieuse, architecture coloniale. La zone géographique couverte est en premier lieu l'Europe, en particulier la France et l'Italie.

 

Art des jardins et du paysage (niveau 1)

 

La bibliothèque collecte des documents synthétiques sur l'histoire des jardins, en particulier en Europe.

 

Archéologie (niveau 2)

 

Plusieurs bibliothèques d’Île-de-France possèdent des fonds très riches en archéologie : le Centre Gernet-Glotz (mondes hellénistique et romain), la bibliothèque de la Sorbonne ("Collex" Antiquité), la bibliothèque de l’École normale supérieure, la Maison René-Ginouvès de Nanterre (assyriologie, archéologie de l’Asie centrale, du Moyen Orient, sciences et technologies appliquées à l’archéologie, archéométrie, études chypriotes, archéologie de l’Afrique orientale, archéologie environnementale), les bibliothèques des départements du Louvre pour les antiquités égyptiennes et orientales, la bibliothèque du Collège de France pour l’Orient ancien, la bibliothèque du Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.

 

La bibliothèque de l'INHA couvre principalement : l’histoire de l’archéologie en général et de l’archéologie française en Afrique du Nord, le monde antique occidental classique, l’archéologie byzantine et du Moyen-Orient. Sont par ailleurs privilégiées les problématiques patrimoniales, les études thématiques (genre et archéologie, politique du passé, aspects civilisationnels, etc.), de même qu'un choix de synthèses académiques et de vulgarisation scientifique, et les catalogues d'exposition sur de grands sites et thèmes fondamentaux.

 

La bibliothèque ne couvre pas la papyrologie, la codicologie, la numismatique, l’épigraphie, ni les sources littéraires de l’archéologie.  

 


 

Texte de la charte au format pdf (6 p.).
 

Catalogue

_