Les collections de catalogues de vente à Paris

_

 

  • Bibliothèque de l'INHA / 58, rue de Richelieu, 75002 Paris

Plus de 160 000 catalogues de vente, dont les plus anciens datent du 17e siècle. Tous les catalogues antérieurs à 1941 sont reproduits sur microfilm (cote mfilm35 + mois + année). La collection s'enrichit d'environ 1 000 documents par an. Un programme commun avec la BnF a permis la numérisation et la mise en ligne, dans la bibliothèque numérique de l'INHA et dans Gallica, de tous les catalogues de l'INHA des 17e et 18e siècles. La bibliothèque de l'INHA collecte les catalogues français par voie de don et centre ses acquisitions sur les maisons de vente étrangères, en particulier européennes.

Dans le catalogue, un formulaire spécifique permet de restreindre la recherche aux seuls catalogues de vente.

 

Dans le catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux, un formulaire spécifique permet de restreindre la recherche aux catalogues de vente que possèdent le Musée national de la Renaissance d'Écouen, le musée d'Orsay, le musée de l'Orangerie, le Musée des arts asiatiques Guimet.

 

Le fonds historique du département des Estampes compte 70 000 catalogues de vente français et étrangers. Les catalogues présentant un intérêt patrimonial, datés de 1724 à 1899, sont conservés sous la cote V36 au département des Estampes. Les catalogues publiés entre 1800 et 1854 sont disponibles sous forme de microfiches.
Le département acquiert aujourd'hui les catalogues des principales maisons françaises en lien avec les thématiques de ses collections.

Le département Littérature et Art (site de Tolbiac) conserve environ 70 000 catalogues de vente, acquis par le biais du dépôt légal ou par voie de dons. 94% du fonds correspond à des ventes parisiennes.

Le département des Monnaies et Médailles possède une importante collection de catalogues de ventes en numismatique et en archéologie.

La BnF numérise ses catalogues de 1800 à 1913 dans Gallica.

 

La bibliothèque est riche d'un fonds de 63 000 catalogues de vente. Une vingtaine d'entre eux datent du 18e siècle, le plus ancien de 1744.

Les ventes parisiennes – Drouot en premier lieu – et du 20e siècle y sont les plus représentées. Pour les ventes internationales, Londres (Sotheby's, Christie's,...) est bien couverte, avec environ 16 000 catalogues en langue anglaise.

Le fonds des catalogues de vente reflète le parti pris de la bibliothèque de se concentrer sur ses pôles d'excellence : arts décoratifs, design, mode, publicité. Ainsi, les ventes spécialisées dans l'art moderne et contemporain ne sont plus retenues. Le don est le seul mode d'acquisition des catalogues de vente.

Consulter le catalogue de la bibliothèque.

 

La collection de catalogues de vente représente environ 50 000 volumes de 1752 à nos jours (50 catalogues du 18e siècle), principalement de ventes parisiennes d'art et d'arts décoratifs, d'arts graphiques, d'art publicitaire, d'affiches, de jouets.
Les références des catalogues de ventes organisées entre 1993 et 2005 ne sont pas encore entrées dans le catalogue informatisé ; il est nécessaire de consulter le fichier en salle de lecture.
Catalogue de la bibliothèque accessible via le portail des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris.

 

Collection de catalogues de vente de 18 000 titres, avec une bonne représentation des grandes maisons de vente françaises et étrangères depuis le début du 20e siècle, nombreux unica.

La politique documentaire de l'établissement conduit à ne retenir que les catalogues décrivant des ventes d'art contemporain, ainsi que quelques ventes généralistes très prestigieuses. L'essentiel de ses acquisitions procède de dons.

Les outils de recherche et les documents numérisés sont accessibles à partir du portail documentaire de la bibliothèque.

 

Environ 3 800  catalogues concernant les ventes d'objets d'arts non occidentaux du 19e siècle à  nos jours, en France principalement.


Consultation du catalogue de la médiathèque ; une facette permet de réduire la recherche à ce type de documents.

 

Fonds de catalogues anciens, encore mal signalés : collection d'Edgar Mareuse (1848-1926), soit 383 recueils de catalogues édités entre 1808 et 1926 ; collection d'environ 200 recueils de catalogues datant de 1810 à 1919 ; série de catalogues brochés entre 1780 et 1919 (estimation : entre 900 et 1000 documents).
La BHVP conserve aussi une importante collection de catalogues de vente de bibliothèques du 18e siècle à 1919, estimée à 1700 pièces.

Signalement en cours dans le catalogue des bibliothèques municipales spécialisées.

 

Catalogues de ventes du mois en cours ayant eu lieu pour la plupart à l'Hôtel des Ventes Drouot. Important fonds d'usuels, d'annuaires de cotation, de dictionnaires, de revues consacrés au marché de l'art (consulter la bibliographie 2018).
La collection des catalogues de ventes de 1752 à ce jour présente dans les bibliothèques de la Ville de Paris est archivée à la bibliothèque Forney et signalée dans le catalogue des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris.

 

La Fondation Custodia détient environ 25 000 catalogues de vente d’œuvres d’art, dont le noyau dur provient des collections personnelles de Frits Lugt. La majeure partie de la collection a été déposée au Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie de la Haye, la bibliothèque de la fondation parisienne ayant récupéré des doublons de catalogues du 19e siècle, complétés par l’achat de catalogues de la décennie 1910.
Les thématiques traitées par les catalogues sont ainsi en relation directe avec les domaines d’intérêt de la collection d’art de Lugt : art néerlandais et des anciennes colonies hollandaises, art classique occidental et miniatures asiatiques. La Fondation possède les séries complètes des catalogues des grandes maisons françaises et internationales depuis les années 1960, avec de nombreux lieux de vente rarement traités dans les fonds des bibliothèques françaises : Rasmussen (Danemark), Kunsthallen, Hartung, Stargardt (Allemagne), Swann et Dorotheum (Autriche), Kornfeld (Suisse).
Les catalogues de vente de la Fondation Custodia ne sont pour l’heure ni inventoriés, ni catalogués et ne sont communicables que sur demande motivée des lecteurs, pour des besoins de recherche.